Coups de coeurs des bibliothécaires

lettres mon cher petit frereLettres à mon cher petit frère qui n’est pas encore né

Frédéric KESSLER

Alain PILON

Grasset jeunesse, 2015.

 

« Mon cher grand frère,

Voilà bientôt neuf mois que je grandis dans le ventre de notre tendre maman. Ici la vie est bien douce, la température idéale, et il ne fait jamais ni faim ni soif... »

 

C’est par ces quelques mots que débute la lettre qu’un bébé, pas encore né, adresse à son futur grand frère. Et le grand frère en question ne sera pas en reste ! Il va à son tour répondre à ce petit être tout nu, qui ne sait encore rien faire, mais qui monopolise déjà l’attention de toute la famille !

calendriersCrèches de Noël / Mareike Grun

Calendriers de l'Avent / Sigrid Heinzmann

Ed. de Saxe, 2013

 

La période de Noël est propice aux loisirs créatifs. Il y a les petits biscuits à cuisiner, le sapin à décorer, des cadeaux à emballer... Et pourquoi ne pas fabriquer un beau calendrier de l’Avent, pour gâter ses proches pendant le mois de décembre ? Ou bien se lancer dans la fabrication d’une crèche originale ? Ces deux livres des Editions de Saxe proposent près d’une vingtaine de modèles à construire soi-même.

Et je danse aussiOffrez-vous une parenthèse enchantée avec ce roman épistolaire 2.0 aussi réussi qu’addictif Un projet d’écriture spontané et un pari un peu fou sont à l’origine de cette fiction basée sur des échanges de mails. Tel un jeu de rôle à distance, l’intrigue se tisse et se plie au bon vouloir de nos auteurs : Anne-Laure Bondoux est Adeline Parmellan et Jean-Claude Mourlevat est Pierre-Marie Sotto. Une correspondance “réellement fictive”, en quelque sorte. C’est délicieux, attachant, jubilatoire...bref! Prenez-vous au jeu!

 

landfallLandfall est de ces romans dont la puissance nous souffle, littéralement. Avec comme fil rouge l’ouragan Katrina de 2005 qui ravagea la Louisianne, le destin de deux jeunes femmes, l’une noire, Rosy, l’autre blanche, Rose, qui ont en commun bien plus que leurs prénoms. Leurs routes se croisent accidentellement. Alors que l’une cherche à venir en aide aux sinistrés, l’autre cherchait à s’échapper de la désolation laissée par la tempête.

Ellen Urbani nous offre une plongée au cœur de cette catastrophe naturelle, humaine et sociale que fut Katrina et qui fut un révélateur aux yeux du monde de la profonde fracture de la société américaine. Mais au-delà de tout, c’est d’amour filial qu’il s’agit, et dans ce récit en miroir se dessine une autre histoire, une histoire de liens que l’on va remonter comme une piste, jusqu’au début de tout.

Ellen Urbani aime ses personnages et cela se sent. Malmenés dans la vie, la crudité laisse une belle place à la sensualité, à l’attachement... absolus.