Une famille heureuse

 

Vous rêvez de percer les secrets d'une famille américaine bien ancrée dans le 21ème siècle, avec son lot de névroses et de problèmes existentiels ? Bienvenue dans l'univers décapant et un brin cynique d'Elizabeth Crane ! Par ordre d'apparition, il y a d'abord le père, Gordon, gérant de supermarché à l'égo surdimensionné, et la mère Jean, dont la fréquentation du club lecture local l'a conduite à une relation extra-conjugale (on le sait, la lecture n'est pas une activité anodine !) ; viennent ensuite les enfants, Priscilla, adolescente caractérielle dont l'unique ambition est d'apparaître dans une émission de télé-réalité, et Otis, 9 ans, petit garçon surdoué et solitaire qui observe ces adultes décidément pas comme tout le monde... Ajoutez à cette photo de famille le grand-père Theodore, dont la maladie de Parkinson est source de situations aussi périlleuses que cocasses, et l'arrière-grand-mère Vivian, la doyenne de 98 ans, et le jeu de massacre peut commencer, pour notre plus grand plaisir !

Extrait : « résumé : fille caractérielle, père je-sais-tout, fils gentil et normal, quoiqu'un peu bizarre, maman au-potentiel-non-encore-exploité/ayant-une-aventure, arrière-grand-mère vacharde, papy qui perd la boule. Nous savons à présent d'où nous partons. »

 

Auteur(s) Crane, Elizabeth (Auteur) ;Boudard, Bruno (Traducteur)
Titre(s) Une famille heureuse / Elizabeth Crane ; trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Bruno Boudard.
Editeur(s) Paris : Phébus, 2013.
Collection(s) (Littérature étrangère).
Résumé Dans la famille Copeland, je voudrais les parents. Gordon, le père déjanté grandiloquent, vaniteux et insignifiant, il est gérant de supermarché, et Jean, la mère courage dévastée par le suicide de son amant. Je voudrais aussi les enfants : Priscilla, l'ado insupportable et délurée qui ne vit que pour les fringues, les mecs et la télé-réalité ; et Otis, le petit dernier un brin allumé. Sans oublier, les aïeuls : Theodore, le grand-père tendre à la tête dans les étoiles, et Vivian, la matrone bourgeoise et venimeuse, férue de potins et de commentaires assassins. Résumons : « fille caractérielle, père je-sais-tout, fils gentil et normal, quoiqu'un peu bizarre, maman au-potentiel-non-encore-exploité / ayant-une-aventure, arrière-grand-mère vacharde, papy qui perd la boule. » Joyeuse et punchy, la photo a désormais la place d'honneur sur la cheminée. Mais avec de telles personnalités, une chose est sûre, un rien suffit pour tout faire exploser. Le jeu de massacre peut commencer.
Sujet(s) Littérature américaine
Coup de coeur de la bibliothèque
Indice(s) R

Commentaires   

# Christelle 10-02-2015 12:18
Un très très bon petit roman où la famille semble déjantée, et pourtant ... regardons-nous ! Ma critique se trouve ici : http://lecrivateigne.blogspot.fr/2015/02/une-famille-heureuse-elisabeth-crane-et.html
Répondre
# Christelle 10-02-2015 12:19
Un roman très agréable à lire... qui nous ressemble malgré les apparences. Ma critique se trouve ici: http://lecrivateigne.blogspot.fr/2015/02/une-famille-heureuse-elisabeth-crane-et.html
Répondre

Ajouter un Commentaire