Accueil

kasabianLe titre ? Kasabian. Le groupe ? Heeeuuu... Kasabian aussi. Kasabian... Kasabian... Un mot signifiant « boucher » en arménien... Mais rassurez-vous ! La musique et le style de cette formation de Leicester venue au monde en 1999 n'ont rien de « charcutiers »... Toute la subtilité et la patte de Kasabian réside dans le dosage du mélange des genres : trois quarts de brit pop (genre communément associé aux groupes Oasis et Blur) bien énergique nappés d'un quart d'electro assez planante et d'un soupçon de hip-hop dans le phrasé et vous obtenez là un album éponyme ayant un peu (restons modestes) renouvelé la pop en son temps ! Globalement, la première partie de l'album est plus réussie que la seconde. On commence très fort avec Club Foot (titre qu'on retrouve exploité dans bon nombre de génériques et séries télé), Processed Beats et Reason Is Treason. Plus loin, Test Transmission et Cutt Off sont eux aussi assez remarquables, très dansants et entêtants. En bonus, un minimum de patience à la fin de U Boat vous permettra d'écouter un titre « caché », assez dispensable en vérité. Mais une fois l'album écouté en entier, une seule chose vient à l'esprit : repartir pour un tour !

 

etaitunefois sourisAlors qu'il s'interroge sur ce qui est grand et sur ce qui est petit, un ermite aperçoit une souris poursuivie par un corbeau. Pour la sauver, il la transforme en chat, mais bientôt le chat va être à son tour menacé par un chien... Au gré des métamorphoses, avec l'aide de l'ermite, l'animal va grossir jusqu'à devenir un tigre ! Il va alors se sentir tout puissant, oubliant trop vite ce qu'il a été...

 

« Quoi que l'on devienne, il est bon de se rappeler d'où l'on vient » telle aurait pu être la morale de cette fable d'origine Indienne. Le récit a quelque chose de philosophique mais les mots sont simples, le récit est rythmé. Les illustrations sont puissantes, très contrastées : des gravures vraiment remarquables qui donnent toute sa valeur au livre !

 

birds requiemSpiritualité et virtuosité, voilà ce qu'inspire le nouvel album de Dhafer Youssef. Oudiste hors pair mais également vocaliste de haut vol, sa musique mêle avec bonheur orient et occident. Composé suite à la perte de sa mère, « l'album a été inspiré par le fait d'envisager sa vie après elle, comme si elle lui avait transmis quelque chose pour aller plus haut » (source Al Huffington Post), ce sixième album est certainement son plus beau . L'équilibre fragile entre sons ancestraux et traitement contemporain est d'une réussite totale. Ecoutez bien la clarinette se faisant l'écho stupéfiant de la voix de Dhafer Youssef...

 

dear george clooney« Pendant que nous descendions sans nous presser, j'ai fait ma petite prière : « Cher Dieu, ou Allah, ou Bouddha, ou Zeus, ou qui que vous soyez, faites que tout se passe bien. Faites qu'il ne soit pas volage (Jonathan), ni radin (Alphonse), ni alcoolique (Carl), ni malsain (Guy), ni marié (Larry) ni, de manière générale, abruti (Dimitri, Paulo, Jake, Youri). » »

 

Comme à chaque fois Violette voit d'un mauvais œil la venue du nouveau prétendant de sa maman, surtout quand il débarque LE vendredi soir, Soirée officielle des Femmes Gustafson où sa maman n'est (normalement) disponible que pour ses filles !! Trop, c'est trop !!

 

Pour mettre fin à cette avalanche de rencontres, toutes plus désastreuses les unes que les autres, Violette se met donc en tête de caser sa mère avec George Clooney, seul célibataire acceptable à ses yeux !

 

Après un divorce, pas facile pour les enfants d'accepter l'idée de voir leur famille se recomposer.

 

Avec humour et tendresse, Susin Nielsen parvient à dédramatiser la situation et à faire l'idée d'un « remplaçant »

 

« Une part de douleur, ça fait partie de la vie. On ne peut pas arrêter de s'ouvrir aux autres et de prendre des risques par simple peur d'avoir mal ».

 

coran noracC'est l'histoire d'un géant moustachu et de son fils aux yeux bleus glacier qui ont su garder leur âme d'enfant.

 

La rencontre ombilicale et tendre de deux monstres sacrés de la littérature.

 

Un pur moment de poésie dont l'écho résonnera longtemps dans le cœur du nombreux public présent...

 

 

 

mistero1Grand Prix d'Angoulême 2006.

Mister O est un petit personnage tout rond, qui a un but très simple : il veut traverser un fossé. Mais la vie est parfois plus compliquée qu'on ne croit ! Dans la veine de Bip-Bip et Coyote, découvrez les mésaventures de Mister O. Chaque page de la bande dessinée relate une tentative de traversée... infructueuse ! Des plus simples aux plus invraisemblables, toutes les techniques sont bonnes pour essayer de passer de l'autre côté. Jusqu'à la planche finale... Non je ne dirai rien :-)

Dans la même veine et du même auteur, est aussi paru en 2005 Mister I, un personnage tout maigre qui a une très grosse faim.