Accueil

tout pres bout mondeMalo, Solam, Jul, trois adolescents en rupture ou situation difficile se retrouvent au bout du monde, petite ferme au bout de nulle part tenue par Marlène. Là ils vont devoir travailler ensemble pour retaper la maison, mais aussi écrire chaque jour quelques lignes.

 

Trois voix, trois récits, trois écritures différentes qui distillent par bribes, les bosses et bleus à l'âme de ces jeunes en reconstruction. Chacun va apprendre à se livrer et à se découvrir, s'apprivoiser.

 

Les personnages sont attachants tant et si bien que l'on regrette même le temps de la séparation.

 

A découvrir !

 

poprockstation1L'animateur de radio Francis Zegut nous propose une excellente compilation de son émission qu'il présente de 22h à minuit, du lundi au jeudi, sur les ondes d'RTL2. D'une culture rock inépuisable qu'il distille à ses auditeurs depuis plus de 30 ans, il a souhaité faire partager sa passion de la musique dans un coffret de 4 CD où se côtoient Lou Reed, Lenny Kravitz, Deep Purple et bien d'autres. Agencée de manière à répondre à l'architecture de son émission quotidienne, chaque CD de cette compilation est à déguster sans modération, que se soient «les classiques », « les pépites », « les reprises » ou bien « les lives », dont une version jubilatoire de « The Ghetto » de Donny Hathaway, rien que du bon son pop-rock !

 

lecopainMuche a beaucoup de jouets mais il n'a pas de copains. Il décide donc de s'en fabriquer un : quelques traits de feutre, quelques coups de ciseaux et le voilà parti sur les chemins avec son nouvel ami de carton ! Mais l'orage éclate et la pluie met un terme à l'aventure... A moins qu'un nouvel ami ne surgisse de façon imprévue ?

 

Un thème universel traité avec finesse. Des mots et des illustrations simples. Un personnage touchant. Bref, une belle histoire qui nous rappelle que l'amitié et le bonheur peuvent surgir quand on s'y attend le moins !

 

logo

Autrefois, une "potine" était en Normandie un petit pot de terre cuite qui permettait de se chauffer les pieds. En hiver, les femmes se rassemblaient dans leur village pour filer et discuter. Chacune apportait sa potine. Le verbe "potiner" signifiait donc tout simplement "se réunir autour des potines pour bavarder". C'est de là que provient le mot "potin" qui a au fur et à mesure pris le sens de "commérages", puis de "ragots", et enfin "bruit". "Faire du potin" signifie aujourd'hui faire beaucoup de bruit. (source linternaute)

 

Rendez-vous une fois par mois pour un nouvel article...


 

La Castafiore de Tintin a existé

 

La Castafiore présente dans les aventures de Tintin a véritablement existé ! Florence Foster Jenkins était une "soprano" du XIXe siècle, persuadée d'être exceptionnelle alors qu'elle chantait très mal.

encre ombre jaccottet« Je me redresse avec effort et je regarde : il y a trois lumières, dirait-on. Celle du ciel, celle qui de là-haut s'écoule en moi, s'efface, et celle dont ma main trace l'ombre sur la page.

 

L'encre serait de l'ombre.

 

Ce ciel qui me traverse me surprend.

 

On voudrait croire que nous sommes tourmentés pour mieux montrer le ciel. Mais le tourment l'emporte sur ces envolées, et la pitié noie tout, brillant d'autant de larmes que la nuit. » P.J.

 

Entrez en poésie ! Cette injonction semble plus que jamais nécessaire dans une société de plus en plus désenchantée où le merveilleux n'a plus sa place face au besoin impérieux de consommer toujours plus. Philippe Jaccottet, en promeneur attentif, disponible, capable d'émerveillement aussi bien que d'effroi, et qui transmet son approche lucide, sombre ou éblouie, de la lumière en chacune de ses métamorphoses est un compagnon de route idéal pour déchiffrer le mystère du monde. La grâce de son style nous emporte dans un univers foisonnant, aux confins du rêve et de la réalité ; nul besoin d'être spécialiste pour apprécier l'éphémère beauté qui se dégage de son œuvre dont vous pourrez découvrir l'infinie étendue en lisant ce livre qui reprend l'essentiel de ses écrits publiés entre 1946 et 2008. « Vivre de prose n'est que survivre. Vivre, c'est vivre poétiquement » affirme Edgar Morin. Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

kotoL'histoire de la musique traditionnelle japonaise peut se découper selon les grandes périodes de l'histoire du Japon : son évolution a suivi les différentes périodes d'ouvertures et d'isolation de l'archipel. Elle débute dès la préhistoire sous forme archaïque, dont on ne sait grand-chose, excepté le fait qu'elle était liée à une certaine pensée religieuse, ou du moins aux croyances primitives d'alors, et qu'elle était associée au moins à un art, celui de la danse.