Il était une fois...

Auteur(s) Black M ;Naylinz ;PLK ;Heuss l'enfoiré ;Soolking ;Koba Lad ;Niro ;Bigflo & Oli
Titre(s) Il était une fois... / Black M ; Bigflo & Oli ; Naylinz ; PLK.
Contient Bon (prologue). - Mon beau-frère. - Ainsi valse la vie. - Léa. - Sale journée. - Oh Mama. - Lucien. - Monsieur l'agent. - No no no. - Pervers narcissique. - Dans mon délire. - Like. - Autour de moi. - Maître Yaya. - Maman j'arrive. - Doutes (épilogue).
Notes Après le succès de ses 2 premiers opus avec plus 1 millions d’albums vendus, il remet les « conteurs » à zéro pour un 3ème projet qu’il annonce personnel et authentique. Comme si, à 34 ans, Black M avait aussi donné la parole à Alpha Diallo (son véritable nom) pour créer ces 14 nouvelles chansons, écrites et composées comme autant de chapitres d’un livre ouvert sur le monde qu’il ne quitte ni des yeux ni du cœur et auquel il tend l’oreille pour écouter ses joies et ses peines. » Tel un Merlin moderne, il devint aussi Black M l’enchanteur quand il se met à parler d’amour : celui qu’il avait immense pour sa mère (« Oh Mama »), sa femme (« Léa ») et son « Beau-frère ». Contrairement à celui du clip interprété par son ami Rayane Bensetti, le sien n’avait pas eu, fort heureusement, à sauter en parachute pour être accepté ! Mais pour ce nouvel album, ce qui rend le M de Black aussi Merveilleux et Magique, c’est qu’il retrouve pour la première fois ses compères de Sexion d’Assaut avec lesquels il affirme avoir « travaillé comme pour un album de Sexion d’Assaut sauf qu’il était pour moi ». De même, pour « Marionnette », il fit appel de nouveau à Skalpovich le magicien de son hit « Sur ma route ». Il demanda à ses âmes-frères, Bigflo et Oli, de lui raconter une « Sale journée » et convie même dans son royaume le preux chevalier de la mélodie parfaite Vianney, responsable de trois titres éclectiques (« Maman j’arrive», « Beau-frère » et « Ainsi valse la vie»). Car oui, Black M, rappe comme il respire, il a la recette des hits fédérateurs joyeux, se fait funky comme Prince justement sur « Dans mon délire, feat. Heuss l’enfoiré et Soolking » mais valse aussi. Un trois temps qui trouve sa place puisque tout conte comporte une traditionnelle scène de bal, non? « Ainsi valse la vie » chanta-t-il, pour évoquer la précarité face à laquelle il n’arrivait pas à se taire, quand il y était confronté à Paris ou en Guinée. Un titre poignant qui lui permit de s’associer avec la Fondation Abbé Pierre.
Indice(s) 1.5
Public Tout public
Ajouter à une liste
Réserver

Exemplaires

Exemplaires : Il était une fois...
Titre Support Bibliothèque Section Localisation Cote Situation Date retour Localiser
Il était une fois... CDMédia-bibliothèqueMusiqueespace CD1.5 BLASorti31/10/2019Afficher

Description

Note

Commentaires

Tags

Extraits musicaux

Table des matières

Biographie

Extrait