logo samedi de lire rougeLes premières fois ont toujours une saveur particulière, plus encore peut-être pour un nouvel auteur qui voit son rêve aboutir avec la publication de son premier roman, au terme le plus souvent d'un véritable parcours du combattant pour trouver LA maison d'édition qui acceptera son manuscrit. Avec 1 livre sur 6000 publié en France, c'est en effet un long cheminement qui attend les candidats qui souhaitent passer de l'ombre à la lumière, avec le passage (devrait-on dire barrage ?,) obligé des comités de lecture ou d'un réseau de lecteurs où tout est, il faut bien le reconnaître, souvent affaire de goût et dépend de la ligne éditoriale de la maison d'édition retenue...

 

 

 

Après cinq années consécutives de restrictions qui ont vu une baisse de 40% de publication de 1ers romans dans l'Hexagone, la cuvée de l'automne s'annonce plus encourageante et prometteuse avec 86 premiers romans programmés contre 69 en 2012, et ce dans un paysage éditorial remodelé avec l'arrivée d'une nouvelle génération d'éditeurs prêts à prendre des risques pour leurs protégés.

Alors si vous rêvez secrètement de passer du statut de lecteur à celui d'auteur, si un manuscrit dort dans les tiroirs de votre bureau depuis bien trop longtemps, sautez le pas et venez échanger avec Sandrine Collette et Nicolas Le Golvan samedi 21 septembre lors de notre Samedi de Lire consacré aux premiers romans, les affres et délices de la première rentrée littéraire n'auront (presque) plus de secrets pour vous !

 

 

Ajouter un Commentaire